Un enfant qui tue ses parents peut prétendre à la succession, sans que soit prononcé à son encontre la sanction de l'indignité successorale définie aux articles 726 et suivants du code civil. En effet, cette indignité successorale suppose une intention coupable et une condamnation pénale de la part  […]